12/04/2010

Marathon de Paris :retour sur ma course

Bon ça y est je commence à descendre un peu de mon nuage après un bon mc do, un bon cassoulet et une bonne glace à la crème brulée.

Pour rappel il s'agissait de mon 1er marathon et si je n’ai qu’un mot à dire c’est magique, je suis totalement conquis par l’épreuve. J’ai eu la chance de le faire avec mes parents qui eux n’en étaient pas à leur 1er.

Avant la course

Réveillé à 4h du matin, dur dur j’avais prévu 5h30 mais l’excitation liée à la course en a décidé autrement. Bon je me lève et je prends mon café et mon Gatosport (astuce ça passe très bien au micro onde : 14 min de cuisson).

7h arrivé dans le métro, la ligne 2 est remplie de coureurs en sac poubelle ce qui amuse beaucoup les autres voyageurs.

7h40 arrivé à l’arc de triomphe, je galère un peu pour trouver les vestiaires. Je me change et la je m’aperçois qu’il y a une queue interminable pour déposer mon sac. Ouf c’est passé juste.

8h25 je me dirige vers la ligne.

8h35 je suis dans le sas des 3h30, l’ambiance est grisante, le sol est jonché de vieux vêtements, de sacs poubelles, de bouteilles, de bouteilles remplis de pipi, bref il va falloir faire attention à où mettre les pieds.

Les Black Eyed Peas donnent le tempo et tout le monde danse et chante c’est impressionnant.

1ère moitié de course

8h45 départ, je mets 5 bonnes minutes à franchir la ligne, pas de problème avec les puces mon temps sera comptabilisé quand je passerai la ligne.

Je passe la ligne de départ avec une certaine émotion ça y est je commence mon 1er Marathon.

C’est parti on dévale les Champs Elysées, je fais bien attention à ne pas partir trop vite, il y a de place on se gène pas.

Arrivé rue de Rivoli ça se corse, ça devient étroit et il faut commencer à slalomer. Je suis sur une base 3h20 tout va bien je suis plutôt cool.

L’ambiance est incroyable, je remercie chaleureusement tous les gens sur le parcours qui m’ont encouragé, oui avoir son prénom sur son dossard ça aide. Les groupes de musiques présents en grand nombre donnent la cadence.

On est même pas au 10ème que je prend mon granny, le gatosport ça se digère vite, trop vite je pense :).

Il commence déjà à faire chaud arrivé au bois de Vincennes mais la forme est la et le cardio ne dépasse pas les 175.

Au 15 ème je prend une orange au ravitaillement c’était pas prévu mais je me dis qu’il vaut mieux faire ça plutôt que de faire une overdose de gel.

8649948

Au 20ème je prend mon gel Tonic overstim, le gout n’a pas changé c’est toujours dégueu et je prend une bouteille d’eau sur le ravitaillement pour effacer ça.

Le marathon était orienté écologie cette année et je marque un joli panier avec ma bouteille dans les poubelles prévues à cet effet, mais trop peu de coureurs font de même dommage.

Deuxième : on accélère

Arrivée au 21 ème je prend la décision d’accélérer un peu et de voir où ça m’amène.

Arrivée sur Bastille c’est l’euphorie, le public est vraiment génial.

8732188

25ème : une banane  au ravitaillement car j’ai vraiment peur de manquer de jus vus mon accélération.

Les tunnels c’est pas top, mais les coureurs s’amusent à crier dessous et provoquent une vague de bruit qui remonte tout le tunnel, j’ai eu peur sur le coup je me suis vraiment demandé ce qui se passait.

Hormis les tunnels la partie sur les quais était vraiment sympa avec le public sur les ponts au dessus de nous.

30 ème sur le quai de Branly je commence à me dire que je vais peut être pouvoir passer sous les 3h15. Ca me donne la pêche et j’en remets un petit coup. Malheureusement tout le monde n’est pas dans le même état et dès le moindre faux plat les gens s’arrêtent où ralentissent je dois donc zigzaguer et faire très attention.

35ème km bon la c’est sur je peux faire moins de 3h15, je ne m’arrête donc pas au ravitaillement vin :).

40ème km : je rattrape le drapeau des 3h15 et les dépasse, je me sens pousser des ailes. Ca y est je sais que je vais être marathonien et sans avoir pris le mur. J’oscille entre 4"min et 4” 30 au kilo.

mdp 2010 421

Finish : je boucle mon dernier kilomètre en 3”52.

 

8648194

Quelle joie, c’est indescriptible, j’ai les larmes aux yeux je me dis que je l’ai fait, j’ai du mal à y croire.

Je conseille à tout coureur de faire un marathon dans sa vie, c’est vraiment une course à part où la gestion de sa course est vraiment très importante, c’est un combat avec sois même entre la tête qui veut avancer et le corps qui trouve ça débile.

Voila c’est finit pour mon 1er marathon mais certainement pas le dernier. Prochaine épreuve : le trail sur les traces du loup.

Quelques chiffres

  • Temps puce : 3h12’50
  • Fréquence Cardiaque Moyenne : 180
  • Fréquence Max : 194
  • Allure moyenne : 4.28min/km soit 13.4km/h
  • Place au scratch réel : 2464
  • Nombre d’arrivants : 30815
  • Nombre d’inscrits : 40000
  • Nombre de participants 31566 (c’est un peu écœurant ça de voir qu’il y a 8000 places à la poubelle)
  • 1er homme : l’Ethiopien Tadesse Tola en 2h06’41
  • 1ère femme : l’Ethiopienne Atsede Baysa en 2h22’04
  • 1er handisport : je n’arrive pas à trouver son nom et c’est bien dommage
  • Dernier participant en 6h24

Mes POINTS INTERMÉDIAIRES
TEMPS

  • 5 km 00:24:03
  • 10 km 00:47:56
  • 15 km 01:11:03
  • 21.1 km 01:39:09
  • 25 km 01:57:06
  • 30 km 02:19:21
  • 35 km 02:41:44

Ma trace GPS du marathon : http://connect.garmin.com/player/29689408 :

Ma vidéo : je suis sur la gauche presque à chaque fois

 

Sites avec des photos du Marathon :

Get the flash player here: http://www.adobe.com/flashplayer

10 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Blogger Templates