18/04/2010

Vibram Five fingers KSO : courir presque pied nu

103  

Allez moi aussi j’ai succombé à la mode qui consiste à courir pied nu ou presque pied nu. C’est parti un peu sur un coup de tête avec un ami, on en discute depuis pas mal de temps, un autre ami aux Etats Unis a essayé et nous en dit du bien. Quelques articles ici où la en ventaient les mérites et un autre bloggeur qui a couru le marathon de paris avec.

Du coup ce samedi Christophe m’a entrainé au Hawaii Surf d’Ivry pour “essayer” les fameuses chaussures. Mettez deux geeks dans un magasin pour tester quelque chose, ils sont obligés de repartir avec. Pour info on a pris tous les 2 une taille en dessous de nos pointures de ville pour que les doigts de pieds aillent bien au fond du chausson.

Voila c’est parti, nous aussi on va enfin pouvoir ressembler à des sortes de tortues ninja à cinq doit pied noirs.

Premier essayage : pas facile de mettre ses pieds dans un gant, il faut bien discipliner ses orteils et ne pas en avoir un qui dit laisse moi tranquille à l’autre.

La matière sur le dessus est une sorte de néoprène, le dessous est une semelle en caoutchouc assez rigide, j’espère que ça résistera au temps, ça a l’air quand même assez solide.

Première impression : on se sent bien dedans, un peu comme dans des chaussons, c’est très léger. On a presque l’impression d’être pieds nus et on redécouvre l’usage de ses orteils.

105

Je pars donc faire un tour au parc de la Courneuve pour tester ça. Déjà que les gens me regardaient quand je courais en canicross avec mon chien, cumulé aux five fingers je passe pour un extraterrestre et j’amuse beaucoup les promeneurs et leurs enfants.

Je décide de me faire un petit 6km, les premières foulées sont hésitantes, puis ça déroule naturellement, la sensation de courir sur l’avant du pied est au rendez vous.

Ceux qui cherchent le confort d’une chaussure de running passez votre chemin, on a autant d’amorti que sur une paire de tongue.

Mais attention ça n’est pas un défaut pour moi, en effet le fait de poser le pied sur l’avant et non sur le talon force le mollet à retrouver sa fonction première qui est d’amortir les choques en courant, du coup l’amorti sur le talon est inutile et on gagne en réactivité.

On ressent par contre tous les défauts du sol, âmes sensibles s’abstenir, vous ressentirez le moindre cailloux, la moindre branche, personnellement ça ne m’a pas gêné, je marche très souvent pieds nus et donc j’ai l’habitude de ce genre de désagrément qui n’en sont plus vraiment.

104

Après ma course, pas de douleur, une incroyable sensation de légèreté, la même que l’on ressent lorsque l’on court sur une plage pieds nus. Ce que j’aime le plus c’est vraiment jouer avec mes orteils pour accrocher le terrain, c’est très animal comme sensation mais tellement bon.

Loin d’être un gadget je pense me faire une sortie par semaine avec et peut être plus si je deviens accroc.

Christophe a également testé, plus longtemps pour sa part : 1H35. Il a ressenti de bonnes douleurs aux mollets preuve que ça ne sont pas les mêmes muscles qui travaillent, il a eu également droit à une ampoule sur un doigt de pied.

Par contre c’est un peu cher : 109 euros, il existe plusieurs modèles avec différentes formes. C’est lavable en machine.

Comme deux avis valent mieux qu’un, Fred de Wanarun a également effectué un test : http://www.wanarun.net/blog/jai-couru-en-vibram-five-fingers-5268.html

Mise à jour le 03-05-2010

Vibram vient de sortir un site de e-commerce pour acheter les five fingers en satisfait ou remboursé :

http://www.commepiedsnus.com

Ils font même référence à cet article.

11 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Blogger Templates