10/10/2010

20km de Paris 2010 : récit de course

Runmygeek 20 km de Paris

Un bref résumé avant l’article de ce soir.

Je termine en 1h19”46, donc mon objectif est rempli : courir à moins de 4”" au kilomètre. Mais j’ai vraiment mal géré ma course, je suis parti beaucoup trop vite avec une allure en dessous des 3”50/km. Résultat à partir du 12ème kilomètre j’ai du tout faire au mental et c’était tout sauf facile.

Mes Vibrams Five Finger ne m’ont pas posé de problème et je suis encore passé pour l’homme grenouille.

Avant la course

Suite à mon Paris Versailles, j’avais très envie de participer à cette course mais il n’y avait plus aucun dossard de disponible. Par chance l’organisation à remis en vente 1000 dossards supplémentaires j’ai donc sauté sur l’occasion.

Je suis arrivé assez tôt sur place dimanche matin pour pouvoir prendre place près du départ, c’est donc à 8h30 que je me rends aux vestiaires fournis par l’organisation, on peut féliciter ce type d’organisation avec de larges points de dépôts numérotés.

8h50 je me place sur le départ juste derrière les sas préférentiels, j’espère un jour trouver un moyen de rentrer la dedans. 1h10 avant le départ je prends mon mal en patience et m’assoie histoire de ne pas piétiner. Par chance le temps est magnifique pour un mois d’octobre et le froid brille par son absence.

Comme à l’accoutumé, les coureurs viennent me taper la discute à propos de vibrams five fingers, j’amuse beaucoup mais les gens restent très septiques. J’entends un “regarde l’homme grenouille”, ou encore c’est des chaussures pour le triathlon ou la natation.

9h50 les handisports prennent le départ applaudis par la foule.

10h00 le départ est donné par la marraine de l’épreuve : Marie Josée Pérec (pour les plus jeunes c’est une double championne Olympique du 400m et elle est Française)

Les douze 1er kilomètres

Pour une fois je n’ai pas trop à zigzaguer vu ma place au départ bien qu’il y ait pas mal de monde, j’empreinte juste les trottoirs histoire de remonter la foule, non sans mal et ça se transforme même en 20km steeple puisque je dois passer au dessus de barrières. Après avoir remonté le gros du peloton je boucle mon 1er kilomètre en 4”30, je suis content car je n’ai pas perdu trop de temps.

Je vais vite, trop vite surement, j’arrive dans le bois de Boulogne à moins de 3”50/km, je me dis que je vais le payer mais je n’arrive pas à réduire l’allure. L’ambiance est très bonne et il y a pas mal de monde sur le bas coté pour nous encourager c’est très plaisant, tout comme les groupes de samba qui donnent la cadence.

Les ravitaillements du 5ème kilomètre et du 10ème kilomètre sont très agréables, je ne perd pas de temps en récupérant eau et orange, l’organisation n’a pas jugé utile de placer des poubelles après les ravitaillements c’est dommage.

Je prends un gel juste avant le 10ème kilomètre histoire de ne pas avoir de fringale.

La longue fin

Arrivé au 12ème kilomètre je fais nettement moins le malin, je sens que ça devient dur et je rame un peu à garder mon allure à moins de 4” au kilo. La ligne droite le long de la Seine n’est pas très bonne pour le moral, on voit l’arrivée à la tour Eiffel et on enchaine les faux plats et les tunnels. Mais je m’accroche, je sais que je vais devoir finir à la tête vu que le corps ne répond plus correctement. Les 1h20 sont possibles si je garde une allure de 4” au kilo.

Du 15ème au 17ème kilomètre je reprends un peu du poil de la bête surement grâce au ravitaillement, je redescends à moins de 3”50 au kilo.

A partir du 17ème je ressens une légère gène lors de la respiration au niveau du diaphragme du coup je ne respire plus à pleine capacité, bon grès malgré je me dis qu’il ne reste plus rien à faire donc je m’accroche. Je me fais un peu remonté, c’est pas bon pour le moral Triste

Je franchis la ligne à bout de souffle en 1h19”47, je me place 328 ème sur plus de 21000 concurrents.

Après la course

Je récupère mes affaires aux vestiaires très facilement puis je vais m’écrouler au milieu du stade sur la pelouse synthétique. Après quelques étirement je me rends à coté du pilier EST pour retrouver les bloggeurs de la pasta party .

C’es Greg qui m’accueille, puis arrive djailla et Noostromo. Tout le monde est content de sa course, ça fait plaisir de se retrouver comme ça.

Une petite photo de groupe prise par la copine de djailla:

IMG_2634

 

Sinon mes Vibrams ne m’ont pas posé de problème et pas d’ampoule en vu donc ça le fait.

J’ai bien apprécié le petit SMS de l’organisation qui m’a indiqué mon résultat.

Voila c’était les 20 kms de Paris, ma prochaine course sera un trail en Normandie dans 3 semaines.

 

7 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Blogger Templates