30/03/2011

Marathon : la reprise

Ce soir j’ai enfin pu recourir, j’y suis allé timidement avec beaucoup d’appréhension.  Direction le bois de Vincennes, pas de chance il pleut. J’ai oublié ma casquette, je file chez Team Outdoor mais trop tard c’est fermé.

Tant pis j’aurai de l’eau sur mes lunettes, c’est parti pour 10km, le GPS met beaucoup de temps à fixer et il me manquera le début de la séance. J’ai un oeil rivé sur mon tibia gauche en permanence.

Le strapping

Strapping périostite

Afin de limiter la réapparition de la périostite, j’ai fait lestrapping que mon podologue m’a enseigné, bon je ne sais pas si il est bien fait mais au moins il a été efficace. Le but est de limiter au maximum les chocs sur la zone douloureuse, c’est l’endroit où toute les bandes se croisent.

Par dessus ce magnifique croisement je porte mes manchons de compression.

Au final, je n’ai pas pas ressenti de douleur pendant la séance, le strapping, le repos, les cales, le changement d’ouverture du pied gauche et les glaçage ont donc eu un effet positif.

J’ai varié les allures de 4”30 à 4”00 au kilo et ça semble passer, maintenant je verrais le jour du marathon si l’absence de 2 semaines clé a un impacte sur mon objectif de 3H. Le cardio n’a pas dépassé les 175bpm pendant la séance, les longueurs en piscine ont permis de garder un système cardio vasculaire en l’état.

J’en profite pour faire une petite photo pour le rire médecin :

Le rire médecin

L’avantage de cette blessure est qu’elle m’a replongé dans le triathlon, normalement le 1er sera celui de Rouen, j’y ai déjà participé plusieurs fois il y a 9 ans de cela. La distance retenue sera un Sprint.

9 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Blogger Templates