20/03/2011

Plan marathon semaine 7/10

Rien ne va plus, cette semaine lors de ma 1ère séance mon tibia s’est rebellé, j’ai eu une forte douleur sur un point précis de l’os, j’ai entendu 4 jours pour vois si ça passait mais la douleur est toujours la même si ce week end ça va un peu mieux. J’ai vraiment peur que ma périostite se soit mutée en fracture de fatigue.

S1 endurance

  • 2 km à 14km/h
  • 3 X 4km à 15km/h avec 3 min de récup à 12 km/h
  • 2km à 12km/h
  • Cote 6

Dès le début mon tibia se fait sentir, mais la douleur disparait pendant la séance, je me dis que l'a périostite me fait un petit coucou donc je n’y prête pas attention. La séance est un peu plus longue que prévu, je dois partir au bois de Vincennes et il me faut 3km pour m’y rendre.

La séance est agréable le 15km/h me va bien, je cours à la frontale car il est déjà 20h passé. Je n’ose pas m’aventurer en plein milieu du bois et reste dans les grandes allées.  Lors de ma 3 ème série je me dis qu’il doit être temps de rentrer je pars donc du fort de Vincennes directions Paris, sans m’en rendre compte je fais une boucle et me retrouve de nouveau vers le fort de Vincennes.

Il est pas loin de 21h et je commence à vraiment avoir envie de rentrer, c’est sympa de se perdre la nuit mais quand il y a boulot le lendemain c’est un peu déstabilisant. Je sors donc google map histoire de retrouver mon chemin.

Au final 22km soit 5km de plus que prévu par le plan.

Un petit test de compression

Fréderic Brossard de wanarun m’a prêté une cuissard de compression bsc.

image 

Le test va vite tourner court car le cuissard est un peu grand pour moi ce qui fait que l’effet de compression recherché n’est presque pas présent hormis sur les cuisses. Je n’ai presque rien au niveau des mollets.

Donc il faudra que je reteste cette tenue en XS pour me faire un avis.

Merci Fred pour le prêt, c’était quand même bien sympa d’avoir accès à ce genre de matos.

La suite des évènements

Le lendemain mon tibia me fera mal, pas une douleur insupportable mais une douleur presque toujours présente, ça n’est pas une inflammation ,je ne sens rien au touché mais la douleur me lance de temps en temps. J’aurai du prendre rendez vous des le début mais bon le mal est fait.

Donc début de semaine je vais voir un médecin du sport avec surement une radio à la clé, même si au moment où j’écris la douleur à tendance à disparaitre je ne veux prendre aucun risque car je sais qu’une fracture de fatigue si on ne réagit pas à temps on peut la trainer pendant vraiment longtemps et j’ai pas envie de louper le marathon du Mont Blanc.

Je ne sais pas encore si ma participation pour le marathon de Paris est compromise, je sais juste que je ne prendrai pas de risque puisque Paris est un objectif secondaire pour moi, j’aurai toujours l’occasion de refaire moins de 3h en 2012, mais c’est sur que je préférai le faire et ne pas avoir fait une prépa pour rien. Donc je crois les doigts.

 

On ne se laisse pas abattre

image

Pour ne pas tomber dans la déprime en passant de 5 séances par semaine à rien du tout, ce week end on est allé à la piscine avec Virginie :

1000M en alternant crawl, dos, un peu de brasse et des battement de pieds. Je retrouve donc mes amours d’il y a 10 ans lorsque j’étais triathlète, et du coup on se tâte pour participer à un triathlon fin aout ou début septembre.

Et oui même blessé on veut remonter de suite sur le vélo.

On a également fait un peu de gainage grâce aux excellentes vidéos de Eric Calmels, d’ailleurs Eric on va habiter sur Montpellier dans 2 mois donc si un jour on a l’occasion de se rencontrer ça sera avec plaisir.

7 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Blogger Templates