16/02/2012

Test Asics Gel Hyper 33

Asics Gel Hyper 33

Je peux enfin livrer le test de ce modèle signé Asics, j’avais commencé à courir avec au mois de décembre mais mon entorse avait écourtée le test. Je le dis de suite je n’ai pas aimé cette chaussure et j’ai du me forcer pour continuer à courir avec afin de fournir un test complet. Et pourtant la chaussure m’avait fait très bonne impression à lecture de la description marketing : “En sortant cette nouvelle gamme, ASICS créé un nouveau segment sur le marché du running,alternative aux nouvelles minimalistes. Elles assurent un déroulé naturel du pied, une sensation plus proche du sol, tout en conservant les technologies ASICS indispensables pour éviter les blessures (Gel, Amorti, Propulsion Trusstic, Guidance Line).”

 

Je me dis chouette Asics essaie de nous proposer une alternative au minimalisme, pour rappel je ne cours qu’avec des minimalistes, ma chaussure de route actuelle est la Saucony Hattori et celle de trail est la Saucony Peregrine ( les tests viendront). Asics vente un mouvement naturelle tout en gardant de l’amorti, pourquoi pas je m’attends donc à avoir une chaussure souple pour le naturelle et confortable pour l’amorti.

J’ai aimé

En ouvrant la boite je découvre une chaussure au look d’enfer, je me vois déjà pavaner avec sur une course sur route. En enfilant les chaussures je découvre des running confortable et agréable à porter.

Asics Gel Hyper 33

Mais malheureusement

Et ????

J’entame mes première foulées et la c’est le drame, tout d’abord j’essaie de courir sur l’avant du pied, ça passe mais ça n’est pas très agréable. J’essaie donc une attaque milieu du pied, je découvre que la chaussure incite à courir sur l’avant du pied. Pour une chaussure censé favoriser la performance elle a tout faux, on est littéralement scotché au bitume et impossible de s’envoler avec. Je me dis que la chaussure n’est pas faite mais d’habitude je ne ressens pas ce genre de choses.

Après 100km avec je jette l’éponge, il y a une grosse contradiction entre le marketing et la réalité sur ce modèle :

  • La chaussure permet une course naturelle : non, elle est beaucoup trop rigide pour cela
  • La chaussure est légère : il y a mieux même si c’est pas non plus des enclumes avec  un poids à moins de 300g
  • L’amorti : il est présent mais la chaussure incite à courir sur l’avant donc on ne s’en sert pas
  • Une sensation plus proche du sol : euhhhhh ils ont porté les chaussures les gens qui ont écrit cela ? ou alors ils avaient peut être l’habitude porter des Hokas Sourire
  • Dynamisme : aucun, la chaussure m’a scotché au sol

Oui je descend la ASICS Gel Hyper 33, en fait c’est plus la façon dont elle est vendue car je pense qu’elle peut plaire à une autre catégorie de coureur. Si vous êtes un coureur dynamique, rapide et léger passez votre chemin. C’est vraiment dommage comme toujours de penser marketing avant de penser conception, j’ai vraiment l’impression que Asics a pris peur sur le mouvement minimaliste et s’est dépêché de proposer quelque chose. Ce qui est bien dommage car il y a déjà du minimalisme chez Asics, j’aime finalement bien mes Asics Hyper Speed 4, il faudrait juste les rendre plus costaud.

Je pense que la ASICS Excel 33 m’aurait plus convenu :

Mais elles sont pour qui alors ?

Je pense qu’elles pourraient convenir à des coureurs voulant s’essayer à des chaussures plus légères que celles qu’ils portent habituellement, il ne faut pas être sensible au dynamisme et ne pas être attiré par les sensations du pied.

Bref bof bof bof, un test à oublier je repars avec mes chaussures habituelles.

D’autres avis sur la Asics Gel Hyper 33

L’avis de Fred en vidéo :

2 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Blogger Templates