16/08/2012

Fin de prépa CCC : OFF du trail aux étoiles

J’avais besoin d’une dernière grosse sortie en courant avant de faire du jus pour la CCC. Ne trouvant personne de disponible pour m’accompagner et aucune course assez longue et proche de chez moi je décide de me faire le parcours du Trail aux étoiles depuis le Vigan. Au programme 57km et 2700D+, ce parcours s’effectue d’habitude en mars, la je sais qu’il va falloir jouer avec la chaleur estivale. Pour m’aider dans cet entrainement, ma chérie me fera l’assistance, en gros c’est une répétition pour la CCC où Virginie me fera également l’assistance.

Matériel pour la CCC

Cette sortie me permet de tester le matériel et surtout de le porter.

Sur moi :

  • Chaussures : Asics Gel Fuji Sensor
  • Chaussettes : Quechua Raid Supportiv
  • Manchons de compression : booster bv sport
  • Corsair : Corsair Compression trail Quechua
  • Tee Shirt : TTT Quechua
  • Lunettes : Oakley straight Jacket
  • Casquette Queshua
  • Garmin 310XT

Sur mon dos :

  • Sac Raidlight Endurance
  • Kit Survie (couverture + soins)
  • Veste imperméable Raid trail Quechua
  • Gants
  • Frontale Petzl Myo XP + piles
  • Frontale Tikka 2  + piles
  • Bâtons Guidetti
  • Veste columbia omni shield
  • Bonnet
  • sifflet
  • couteau
  • sur pantalon quechua raid
  • Des barres sucré et salée, des compotes et Babibels
  • Téléphone

Inutile de dire que tout le matériel est resté dans le sac pendant tout le off à l’exception des bâtons.

Faux départ

Je devais partir le dimanche, mais en passant le pic saint loup direction le Vigan, la météo est confirmé par des éclairs et des trombes d’eau, hors de question de prendre des risques, la sortie est repoussée au lendemain et remplacée par une sortie via ferrata au vidourle, et oui à l’Est du département il fait encore beau.

Le lendemain, il y a toujours de l’orage, on retourne donc grimper mais en salle cette fois.

Départ 8h du matin

Mardi la météo est très bonne cette fois, nous arrivons au Vigan à 8h pour que je prenne le départ. J’ai emmené le GPS etrex 30 de ma chérie afin de m’orienter en plus de ma 310XT, la carte IGN du GPS permet de lever les quelques imprécisions sur le tracé.

Le Vigan

La température est déjà élevée et je m’attends à souffrir de la chaleur. Je pars doucement, j’essaie de garder une allure lente afin de finir le off dans de bonnes conditions. Les premiers kilomètres sont très agréables et la première montée passe comme une fleur. Le sac avec 3L d’eau + le matériel est assez lourd mais ça passe.

Cévennes

Je prends beaucoup de plaisir dans la première descente même si je suis obligé d’enjamber quelques arbres tombés depuis la course, je connais déjà le début de parcours vu que je l’avais emprunté en mars sur le trail du Vigan avec ma chérie et Fanny.

De l’Arboux à la Toureille

Arrivé au petite village de l’Arboux, je me sors une compote car la faim commence à se faire sentir après 1h30 de course. Il va falloir grimper jusqu’à la Toureille maintenant soit 1000D+ en 10km avec une grosse partie sur la fin. Jusqu’au col de la vieille tout va bien même si la chaleur commence à devenir handicapante, il fait plus de 34°C. J’ai finit ma gourde d’appoint couplée à du sirop aptonia, je tourne donc maintenant uniquement sur ma poche à eau et j’espère qu’elle va tenir jusqu’au ravitaillement. Du col des vieilles au sommet de la Toureille je fais face à un mur 500D+ en moins de 2km on se rapproche des critères du KM verticale. Je suis accompagné par deux aigles qui tournent au zénith.

En haut de la Toureille

Arrivé en haut et après avoir bien tiré sur les bras je m’offre un petit babybel et beaucoup d’eau ainsi qu’une journey bar.

Panoramique en haut de la Toureille

Je croise la tour de guet des pompiers et je m’enfile la descente. Je suis tellement content de descendre que j’oublie de regarder mon GPS pendant 5 min et me trompe de chemin. Et hop 2km gratuit, enfin comme dit Kilian : More kilometers more fun

Je reprends ma route, le chemin du trail aux étoiles et difficile à suivre la végétation a repoussée depuis le trail et les chemins ont disparus. Dans la descente ma chérie un peu inquiète m’appelle, j’ai 30 min de retard, je la rassure et file vers Aulas pour la retrouver. J’attends le sandwich avec impatience.

Ravitaillement et début des difficultés

J’arrive enfin à Aulas et aperçois nos chiens dans la rivière, Virginie m’a fait la surprise, ça me rebooste un max, je suis parti depuis 5h il me reste 20km en théorie pour terminer mais je sais qu’il y en aura plus vu que je me suis trompé plusieurs fois sur le parcours. Les sandwichs passent très bien, c’est bon de voir sa chérie après 5h entièrement seul en nature. Un bon verre de coca et je repars après avoir changé de poche à eau et mes vêtements.

La monté vers Mars est difficile, j’ai du mal à relancer et je ne cesse de boire, ça m’inquiète car je pense que ma poche ne va pas tenir la distance. Je tente de prendre un PowerShoot d’isostar, le gout est horrible genre médicament type josassine, c’est sur que ça réveil mais je n’emmènerai jamais cela en course. Arrivé sur Mars, je place ma tête sous la fontaine pour faire descendre la température et reprend mon ascension sur le col des Mouzoulès. La je commence à me dire que un off de plus de 8h tout seul c’est chiant, avec des amis c’est bien plus fun mais bon je travaille le mental. Mais j’aimerai bien parler à quelqu’un quand même alors je me parle à moi même.

La chaleur m’écrase et je m’assoie le temps d’une chanson (j’ai de la musique sur les oreilles) sous un arbres à l’ombre pour essayer de faire descendre la température. Je n’ai mal nul part, juste très très chaud, j’espère qu’il fera plus frais à la CCC.

J’entame enfin la descente vers Bez et Esparon, 46km au compteur, les 57kms prévus vont se transformer en 67km voir plus, ça commence à faire beaucoup.

Arrivé au village, n’ayant plus que 30cL dans ma poche et 51km/2500D+ au compteur je décide de stopper car il reste encore 15km à faire et 500D+, j’appelle Virginie pour qu’elle vienne me chercher et je suis super content de la retrouver.

Quelques images que j’ai prise pendant ce OFF

Bilan

  • pas de fatigue le jour suivant c’est cool je commence à avoir la caisse
  • pas de douleurs articulaires : la vitesse de course semble donc bonne
  • le matos est ok
  • je vais bruler un cierge pour qu’on est pas 36°C l’après midi sur la CCC
  • 9h de course entièrement seul c’est long
  • les entrainements en ultra ça demande une sacré logistique
  • Merci à ma chérie sans qui je n’aurai pas pu faire cet entrainement
  • Je ferai le trail aux étoiles un jour car le parcours est génial
  • je vais mettre mes affaires dans des sacs plastiques à l’intérieur de mon sac pour éviter qu’elles prennent la sueur
  • je vais suivre les conseils de mes amis et partir avec 1.5L d’eau pour ne pas trop me charger et je remplierai la poche et la gourde souvent
  • niveau alimentation c’est ok, pas de coup de mou et pas de douleur d’estomac

 

Le off vu coté assistance par ma chérie : http://www.buzzylecolibri.com/2012/08/runmygeekccc-episode-pilote.html

 

La trace GPS :

6 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Blogger Templates