08/08/2012

Test compex runner : l’électrostimulation en complément d’entrainement

Test compex runner
Lorsque l’on m’a proposé de tester le compex runner, j’étais à la fois curieux et dubitatif. Dans mon esprit, l’électro stimulation était synonyme de sport élec que l’on achète dans les émissions de TV achat et qui ne sert que d’excuse pour ne pas faire de sport. Mais je savais également que de grand champions comme Kilian Jornet intègrent cet outil dans leur entrainement. Il fallait donc que je me fasse ma propre idée sur le sujet.

Le test en vidéo

Rapide présentation de l’électrostimulation

L’électro stimulation permet de reproduire les contractions musculaires que vous commanderiez à vos muscles grâce à votre cerveau. L’appareil envoie un flux électrique qui va contracter le muscle pour le faire travailler. La répétition du flux va permettre au muscle d’effectuer un exercice précis tout en restant immobile. L’électrostimulation permet donc de travailler sa musculature mais pas son système cardio vasculaire, on voit déjà de suite que ce genre d’appareil intervient en complément et non en remplacement des entrainements car le travail sur le cardio vasculaire et aussi important que le travail musculaire en course à pied.

Présentation du compex runner

image
Compex a sorti un modèle spécialement dédié aux coureurs et traileurs. Cette spécificité est surtout logicielle avec des programmes d’entrainements dédiés à la course à pied.
Contenu de la boite :
  • 1 stimulateur
  • 4 câbles à connexion SNAP
  • 4 grandes électrodes SNAP
  • 8 petites électrodes SNAP
  • 1 chargeur rapide
  • 1 clip ceinture
  • Manuel d’utilisation
  • Teasing leaflets
  • 1 voucher « Garantie »
  • 1 trousse de voyage
Le pack d’électrode fournit est suffisant pour effectuer tous les programmes disponibles sur l’appareil.
Electrodes compex petites et grandes
Mais attention les électrodes s’usent, au bout d’1 mois en utilisant l’appareil à deux de manière quotidienne la plus part des électrodes ont rendue l’âme, que ce soit l’attache du câble ou bien la perte d’adhérence sur la peau :
Electrode compex cassée

La première fois que l’on ouvre la boite du compex on est impressionné par le nombre de fils, je pensais ne jamais m’en sortir avec, heureusement le manuel fournit avec l’appareil permet de faire ses premiers pas, je reviendrais un peu plus loin sur ce manuel. La mise en place d’une séance est assez rapide une fois qu’on a le coup de main, ci dessous ulne petite vidéo de mise en pratique :
La housse de transport permet de ranger l’ensemble de l’équipement et autorise un transport aisé du compex. Lors de la première utilisation il faudra charger l’appareil, vous ne pouvez pas utiliser l’appareil lors de la charge. Une charge tient environ 20 jours pour une utilisation bi quotidienne ce qui est vraiment intéressant car on peut emmener le compex partout sans se soucier de le recharger.
Les cables que l’on relie aux électrodes sont identifiés par des couleurs de sorte qu’il soit facile de se repérer lors des branchements. Le compex runner dispose d’un cable spécial appelé le mi-sensor qui permet de scanner votre groupe musculaire et ainsi d’adapter automatiquement l’intensité propre à votre physiologie, les réglages proposés par ce capteur sont bon et à partir du moment où je l’ai utilisé je ne me suis plus occupé du réglage de l’intensité.

Conditions de test

J’ai utilisé le compex de manière intensive sur 1 mois pour préparer le trail des gorges de l’Ardèche(40km 1500D+) et le trail de l’Oisans(37km 2000D+), 2 trails à 1 semaine d’intervalle. J’effectue le test avec ma chérie qui était ravie d’utiliser le compex. Les tests ont principalement été effectués le matin pendant le petit déjeuner et au retour des sorties longues et compétitions.

De réels atouts pour l’entrainement

Ce qui m’intéressait principalement avec le compex était le programme de renforcement musculaire au niveau cuisse afin de ne pas souffrir en descente, j’ai donc principalement travaillé les cuisses avec les programmes de renforcement musculaire spécial trail. Donc presque chaque matin pendant un mois j’ai utilisé le compex en alternant les programmes force spécifique trail, force et optimisation sortie longue. Mes cuisses ont prit en volume et j’ai senti un réel mieux dans les bosses et les descentes. Au passage mon TFL sur le genoux gauche à disparu, j’avais lu que le TFL pouvait être lié à défaut de musculature sur la cuisse ça tendrait à se vérifier.
Au niveau des programmes on sent de réels différences entre chaque, les cycles d’intensités sont variés, on peut choisir d’effectuer un échauffement ce qui amène la séance à durer plus de 40 min ou sans échauffement à moins de 30min. Attention tout de même à ne pas régler l’intensité trop fort pendant l’échauffement sinon ça fait vraiment drôle quand la séance démarre, genre grosse électrocution, j’en ai eu mal jusqu’au lendemain matin.
J’ai utilisé une fois le compex en mode antidouleur pour le TFL, ça fonctionne aussi bien qu’un pain de glace donc pratique si on a de glace sous la main.
Au niveau des regrets, la documentation est très succincte, il faut aller sur le site pour avoir plus d’informations, c’est un peu dommage pour un produit à ce prix. Les vidéos sur le site sont tout de même bien faites.
Manuel de mise en place compex

Et surtout pour la récupération

La où j’ai vraiment apprécié le compex c’est pour la récupération, on l’utilise 3h après l’effort et en gros on gagne 1 journée sur la disparition des courbatures. Je comprends mieux pourquoi les pros ne partent plus jamais en compétition sans leur compex le gain est bluffant. Les programmes de récupération sont doux et différents des programmes de renforcement, la on a juste de petits picotements.

1 mois sans compex

1 mois après avoir rendu le compex ce qui me manque le plus c’est vraiment l’aspect récupération, j’aurai vraiment apprécié en avoir un après le trail du Mont Aigoual qui m’a bien tapé dedans.

A recommander si les finances suivent

Pour résumer, l’appareil est un réel plus pour l’entrainement qui vient se caller parfaitement en complément des séances classiques sans les remplacer. Il permet également de récupérer plus rapidement. Attention au prix tout de même à 500€ la bête tout le monde ne pourra pas en profiter d’autant plus que les électrodes ne sont pas données non plus. Je rêve d’une compex wireless mais la le prix est astronomique et le cantonne donc aux pros.
D’autres bloggers ont testé le compex runner :

10 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Blogger Templates