29/01/2013

1er trail de 2013 : trail des sangliers

Trail des sangliers

J’ai participé à mon premier trail de l’année, n’étant pas hyper entrainé : 64km depuis début janvier et rien de plus, je m’attendais à en chier.

5h30 ça pique

La veille je retrouve mes habitudes en préparant mon sac, j’en profite pour tester les prototypes Isostar : malto, pastilles cola effervescentes. Je me prépare un bio cake punch power de chez okidosport histoire d’être tranquille pour le petit déjeuner. Par sécurité je mets une journey bar et une crème de marron dans mon sac.

IMAG0380

Le trail étant à 1h de route de chez moi, je me réveille tôt (enfin façon de parler quand on connait le Fred B Sourire). Je suis accueilli sur place par un magnifique levé de soleil sur l’étang de Thau :

Bassin de Thau

Je récupère mon dossard et file vers le bus où je retrouve Fanny qui fait également le 27km, nous prenons la navette qui nous amène au départ. Le thermomètre est proche de zéro, je ne sais pas trop comment m’habiller, j’ai 3 couches sur moi avec des gants mais avec le soleil qui se lève j’ai peur d’avoir chaud. Un petit pipi et c’est l’heure du départ, je décide de retirer une couche.

Départ trail des sangliers

J’encourage Fanny et je file vers l’avant de la course, je reste tout de même prudent car je sais très bien où j’en suis : pas de caisse, pas de cardio, pas de jambes.

20km ça passe

Le parcours est vraiment super sympa, bon ça ne grimpe pas assez pour moi et du coup il faut courir en permanence ce qui fait bien monter le cardio. J’évite de passer dans le rouge à chaque instant même si l’envie d’envoyer est la. Mon travail de proprioception et de renforcement musculaire a fait des merveilles, les chevilles sont hyper stables, pourtant j’ai des saucony peregrine 1 aux pieds qui ne sont pas réputées pour leur stabilité (je m’étais fait une entorse de cheville l’an dernier).

Il y a quand même quelques grimpette sur le parcours et ça fait plaisir :

trail des sangliers

Je prends beaucoup de plaisir, y a pas à dire l’effort ça fait du bien à la tête surtout dans ce cadre.

Une autre avec la méditerranée en fond :

trail des sangliers

A ce niveau les jeux sont fait (enfin c’est ce que je crois), je suis avec le même groupe de coureurs depuis plusieurs kilomètres. J’essaie de boire régulièrement mais je sais au fond de moi que je ne le fais pas assez souvent, le mélange eau + pastille effervescente cola isostar passe très bien et réveille la bouche sans être écœurant.

trail des sangliers

23ème c’est dur

Je passe l’avant dernier ravitaillement du 17ème kilomètre, il reste 2 bosses dans ma tête, la machine commence à tirer et des débuts de crampes apparaissent. J’essaie de boire un maximum mais je sais que c’est trop tard. J’ai encore un peu d’énergie pour faire le guignol devant le photographe :

19124_10151378414388724_1988538094_n

Nous retrouvons le 17km, évidemment le rythme est plus soutenu et comme c’est de la monotrace il faut prendre le wagon en marche.

Et au 23ème la sanction tombe, gros coup de bambou, crampe dans chaque jambes (pieds + mollet + cuisse), les jambes ne plient plus. Je me mets à marcher, je sais que j’ai mal géré hydratation et nutrition, je sors donc ma journey bar et la mange en entier, je bois également 500mL d’eau + cola. Je marche un bon kilomètre et me fait dépasser par un bon paquet de concurrents, je dis adieux à ma 66ème place.

Un coureur du club marathon setois (Ludo) s’arrête à mon niveau, il en chie aussi, on s’encourage l’un l’autre.

Je sens les crampes partir peu à peu et au moment d’attaquer la descente je remets la machine en marche, je suis 86ème (20 places de perdues).

Ce qui est perdu est à gagner !!!

Les voyants repassent au vert un à un, quel bonheur, je reviens d’entre les morts, je reste tout de même effaré de voir des types couper dans les buissons en prenant de gros risques pour gagner une malheureuse place alors qu’on ne joue pas le podium.

Sur la route je relance, pour atteindre un bon 14km/h, et le jeu de pacman commence.

Je vois l’arrivée sur la plage, un dernier effort sur le sable et c’est bouclé.

2h57 : 66ème, cool j’ai récupéré ma place.

Trail des sangliers

Je retrouve à l’arrivée Stéphane G qui était sur le 17 et qui a bien gazé. Mes amis Anne et Stéphane arrivent également : bravo Anne tu as assurée. J’appelle ma chérie pour la rassurer et prendre des nouvelles. Je dois vite filer car on m’attends à la maison, une pensée pour Fanny qui est encore en course, elle terminera bien également.

Suunto ambit

Bravo aux organisateurs : super parcours, bonne ambiance et très bon balisage.

Trace GPS : http://www.movescount.com/moves/move10315408

Infos movescount

 

 

Le récit de Fanny : http://trailandco.blogspot.fr/2013/01/un-de-trails-ca-se-fete-avec-mon.html

Les photos du trail des sangliers

Michel Picard Leonarduzzi a fait du superbes photos :

https://plus.google.com/photos/114650818780056044959/albums/5838455360515123361

Résultats trail des sangliers

Les résultats sont disponibles ici : http://www.ats-sport.com/r/index.php?file=resu_affiche

9 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Blogger Templates