29/06/2013

A la rencontre de Suunto

Arrivée du kilomètre vertical au dessus de la mer de glace

Il y a 3 semaines j’ai été invité suite à un désistement à participer à une rencontre  entre bloggers et Suunto sur le thème de la Suunto Ambit 2. Et c’est au pays du trail à Chamonix que les échanges ont eu lieux. La SNCF ne nous a pas facilité le trajet en annulant tous nos trains pour cause d’un énième grève (à nous de vous faire préférer le train, ou pas …). C’est donc en voiture que je me rends à Cham (super bilan carbone, merci la sncf encore), je fais un croché par Aix En Provence où je récupère Fred, un blogger que je ne connaissais pas. Mettez 2 bloggers ultra trailers dans une voiture pendant 4h et je vous laisse deviner les conversations. Le voyage a donc paru beaucoup pus court que prévu.

Mon premier kilomètre vertical

Après une nuit d’hôtel avec Doune et Julien, un petit déjeuner spécial kilomètre vertical : bacon & œufs nous attendait. C’est avec attention que nous écoutons le briefing de Fabien guide de haute montagne, le kilomètre vertical partira de Chamonix et coupera plusieurs fois le tracé de la ligne du Montenvers. Il nous suffira de suivre la trace, connaissant le manque de précision (500m) de cette fonction de la Ambit j’ai quelques appréhensions. Mais comme nous devons rester sur un chemin ça devrait le faire. Nous devons faire attentions sur une partie en particulier où nous traverserons une coulée de neige, le conseil de Fabien : “normalement vous ne tomberez pas car j’ai tracé le chemin mais si vous tombez, vous vous retournez face à la paroi et vous plantez les mains dans la neige”. ça c’est dit Sourire.

Fabien nous fera faire un petit échauffement, il est également le coach de mon pote Franck qui lui pour le coup travaille aujourd’hui, c’est grâce à lui que cet évènement à lieu. ça me fait très plaisir de pouvoir recourir avec lui, le pauvre subissant de nombreuses blessures depuis plus d’un an, il comble son manque plutôt bien dans le vélo et le ski alpinisme.

Il est temps de choisir son ordre de départ, les moins en forme devront partir devant, mais comme ça n’a pas l’air de trop se décider et que je ne connais pas mon état après les 120km de l’ultra draille il y a 3 semaines, je pars donc en 3 ème position après Emmanuelle et Fred.

Après quelques centaines de mètres sur le bitume puis de la piste nous attaquons les chemins, je rattrape assez vite Emma et Fred. Ce dernier prendra ma roue. ça grimpe fort mais ça n’est pas non plus un brule cuisseaux. Je tourne à 185bpm, il m’en reste sous le pieds mais je préfère gérer je ne connais pas trop mon état. Franck nous rattrape ensuite, la je me dis qu’il va falloir jouer un peu, mais l’accélération de Franck est un peu trop franche un mon goût je laisse donc mes 2 accolythe s’éloigner? C’est ensuite Jérôme de urun qui me dépasse, c’est son premier kilomètre vertical et il se met tout juste au trail, c’était l’ironman de Nice qui l’attendais 2 semaines plus tard. Bon DV, cette fois il va falloir relancer, je profite d’un moment de faux plat pour accélérer un bon coup, je redouble Jérôme et j’arrive rapidement dans les pieds de Fred et Franck.

Je suis bien, j’ai trouvé mon rythme, Franck tente de relancer un coup, je dis à Fred que je pars à la chasse et l’accroche, pas question de le laisser filer on commence à bien s’amuser. Nous arrivons sur la coulée de neige, Fabien nous y attends pour nous shooter :

image

Nous évoluons avec prudence. Les salomon slab sense ultra n’ont pas de gros crampons et je ne joue donc pas au malin dans la neige, ça accroche un peu mais pas beaucoup quand même. Puis ça repart de plus belle. En arrivant au Montenvers il doit rester 100D+ à parcourir mais vu qu’il y a plusieurs chemin la trace sur les Ambit que soit la 1 ou la 2 ne nous aide pas beaucoup et on fait comme on peut pour trouver notre route à cause de ce zoom de carte beaucoup trop loin.

Le final est magnifique, sur la gauche la mer de glace, en face les grandes jorasses, on a l’impression d’être dans un Killan’s Quest : le pied. Et c’est en 1h que nous bouclons ce KMV de 5.6km.

Nous attendons ensuite le reste de la troupe :

IMAG1306_BURST001-MOTION

Courir pour blogger, blogger pour courir

La vidéo de ma course :

Nous reprendrons le train du Montenvers pour descendre pour des raisons de timing, mais vu la vitesse du petit train rouge pas sur qu’on est gagné du temps Sourire.

La trace de mon kilomètre vertical : http://www.movescount.com/moves/move14719579

IMAG1286

Etude de données avec movescount

Nous retournons à l’hotel pour nous retrouvons dans une salle de réunion, l’ambiance s’annonce studieuse. Fabien reprend les données de la montre de Franck pour nous expliquer comment les exploiter correctement sur movescount. Il nous donne également de nombreux conseils d’entrainements comme des accélarations très courtes de 15 secondes avec des retour au seuil. On boit ses paroles et je me dis que Franck a ici un sacré entraineur.

image

Pour le coup j’apprends que les couleurs (vert, jaune , orange, rouge) sur la trace de la carte sont influencées par le paramètre que l’on sélectionne sur le graphique et qu’il ne s’agit pas uniquement de la fréquence cardiaque, pratique pour voir comment s’est déroulée la course.

Mise en relation entre la vitesse verticale et la trace sur movescount

Mise en relation de la vitesse verticale sélectionnée sur le graphique ci dessous avec la trace sur la carte au dessus.

Mise en relation entre la vitesse verticale et la trace sur movescount

Les graphiques en barres permettent de voir le temps passé à chaque allure, on voit que dans mon cas j’ai grimpé 26min entre 14 et 22mètres par minutes.

image

Je ne pourrais pas présenter tout ce dont on a parlé mais je me sens plus à l’aise avec l’outil maintenant et je compte bien améliorer mes séances grâce à lui, j’essaierai si possible de faire quelques tutos, si vous avez des idées besoin, c’est le moment.

Orientation avec la Suunto Ambit 1 et 2

Fabien nous propose ensuite un petit jeu, nous devons dessiner un parcours sur movescount pour ensuite suivre cette trace sur la montre sur le terrain. Enfin quand je dis trace je devrais plutôt dire Waypoints qui correspondent à des points à rejoindre.

image

Je trace donc un parcours de 1.9km sur l’air d’atterrissage des parapentes, les points sont assez rapprochés. Nous filons ensuite sur le terrain.

Suivre direction sur Suunto Ambit

Sur la montre dans le mode navigation on dispose de plusieurs informations à l’écran :

  • Une flèche en haut qui indique si il faut tourner à gauche ou à droite plus la flèche est grande plus il faut tourner
  • La distance avant le prochain point
  • Le nom du prochain point

La validation des points se déclenche dans un rayon de 15m, je me rends vite compte de mon erreur de placement de points sur la carte, ils sont beaucoup trop rapprochés. Et au lieu de tracer le R de runnosphère, je trace une bouillie :

image

Donc si vous utilisez cette fonction, il faut bien espacer les points car sinon on valide très vite un point sans passer dessus, mais bon ce genre de situation ne se produit pas sur un cas réel. Emmanuelle a une bonne idée, en course si la trace est fournie par l’organisation rentrer les ravitaillement à l’aide des waypoints comme cela on a à la distance à vole d’oiseau et la direction du prochain ravito. Certains bloggers ont utilisé cette fonction pour naviguer dans les villes à l’étranger, pas bête ça évite de bouffer la batterie de son smartphone.

 

Echange et remontées avec un développeur Suunto

Nous avons ensuite échangé avec Thero un développeur de chez Suunto, étant moi même développeur j’apprécie la démarche. Nous avons remonté 30 points à Suunto, pour ma part celui qui me gène le plus étant la navigation avec un zoom à 500m, 250m voir 100m serait beaucoup plus adapté au trail. J’avais posé la question aux utilisateurs sur les réseaux sociaux et pour eux le principal manque était l’absence de vrai programmation de séance comme on le retrouve sur garmin, ce point a été remonté dans les plus important à corriger. En vrac il y avait un besoin d’avoir un affichage avec uniquement 2 informations mais affichées en gros pour les personnes ne voyant pas très bien, la possibilité d’afficher le profil altimétrique d’une trace sur la montre et sur movescount.

Les échanges étaient vraiment ouverts et si on retrouve ne serait ce que 2 remontés sur 30 on sera super content, c’est rare de voir une marque autant à l’écoute des utilisateurs.

Récit des autres bloggers

Fred HighWayToTrail : http://fredprost.wordpress.com/2013/06/25/suunto-day-chamonix/

Jérôme sur wanarun : http://www.wanarun.net/blog/mon-kilometre-vertical-en-suunto-et-en-photos-31710.html

Merci à AmerSport, Franck, Hervé, Thero et Fabien pour leurs gentillesse et leur disponibilité.

1 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Blogger Templates